RSS
RSS
Hurts Like Heaven ~ Alice



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 
Hurts Like Heaven ~ Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

▬ Inscription : 04/06/2013
▬ Messages : 50
▬ Humeur : J'aiiiime les vacances. ♥


Jeu 6 Juin - 15:32


~Hurts Like Heaven~

« Je te largue »
On peut dire que c’est plutôt efficace comme réveil. Plus que la radio à plein volume, que la douche froide ; le sms qui t’annonce que ta copine vient de mettre un terme à votre relation. Si ça ne me fait ni chaud ni froid ? Bien sûr, ça me fait quelque chose. C’est juste dommage. J’avais commencé à m’attacher à cette fille-là. Une petite blonde avec de grands yeux verts, un peu nerveuse. Ou du moins, assez pour me réveiller en me larguant. A 6h du matin. Un jour de vacances.
Bah. Quitte à être debout tôt, sans espoir de s’endormir à nouveau, -mes dernières tentatives du genre avaient lamentablement échoué- autant faire en sorte de s’occuper pour la journée.

En me levant, je remarquai à quel point la petite pièce qui me servait de chambre pouvait être en désordre. Comme si un cataclysme apocalyptique -ou presque- avait frappé cette unique partie de la maison. Un vrai taudis. Après avoir mangé le peu de pain qui traînait dans la cuisine, et pris une furtive douche, vint le temps de m’habiller. J’avais décidé de mettre une chemise marron, à moitié rentrée dans un pantalon à pinces bordeaux. Un peu serré -mais pas moins agréable à porter pour autant-. J’enfilai rapidement une paire de chaussures marrons, qui, selon moi, s’accordait parfaitement avec le reste, et glissait dans ma poche ma paye du mois avant de franchir la porte. Chaque fin de mois, une enveloppe plus ou moins remplie de billets m’attendait dans ma boîte aux lettres, grâce au petit boulot que je m’étais trouvé au Mixed’Pub, un bar sympa du centre-ville.
Je descendais les nombreux escaliers de mon hlm, l’air maussade, les mains dans les poches. Où allais-je bien pouvoir passer la journée à dépenser cet argent ? En sautant les dernières marches, une idée claire me vint à l’esprit. « Le centre commercial !», m’écrié-je. En lançant un coup d’œil à gauche puis à droite, je vérifiai que personne ne m’avait entendu parler tout seul. Dans le quartier sud, le quartier le plus pauvre d’Oxford, les gens avaient si vite fait de lancer des rumeurs. Si un banlieusard m’avait entendu, le soir même, tout l’immeuble aurait été au courant d’une pseudo-schizophrénie.
Le centre-commercial. Ça faisait quelques mois que je n’avais pas acheté le moindre vêtement, et, à mon grand regret, je devais contenter ma fièvre acheteuse. C’était décidé; j’allais me refaire le plein de fringues.

Le chemin pour se rendre à l’immense centre commercial était un peu long. Mais au bout d’une demi-heure de marche, j’étais finalement arrivé. Après être entré dans la galerie marchande, il me fallait choisir le premier magasin à dévaliser. Le premier faisait absolument l’affaire. Une fois à l’intérieur, un grand sourire étira les traits de mon visage. Parfait. Une grande palette de couleur se dessinait à travers les vêtements accrochés ici, pliés là. Une tuerie, pour les yeux comme pour le porte-monnaie.
Alors que je me dirigeais vers des tee-shirts aux couleurs extraordinaires, une personne attira mon attention. Une fille, qui devait avoir sensiblement mon âge. Peut-être un ou deux ans de plus, grand maximum. Elle semblait mitigée, tenant d’une main un tailleur bleu-vert, de l’autre, le même modèle, mais grenat. La demoiselle jetait des coups d’œil à l’un, puis à l’autre, rapidement, en fixant parfois l’un plus longuement, pour finalement ramener son regard au premier.
Je restai longuement à la fixer, dans sa grande hésitation. Je connaissais ce genre de choix cornéliens, et, plein de bons sentiments, me décidai à m’approcher de la brune, lui glissant à l’oreille;
-A votre place, je prendrais celui couleur grenat.
Puis, l’air de rien, je posai mon regard sur l’alignement de vêtement, en face de nous.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 26/05/2013
▬ Messages : 59
▬ Age : 24


Ven 7 Juin - 20:22




Hurts Like Heaven ~ Morgan





J’ai enfin pris mon courage à deux mains et ce matin j’ai fait un tri dans mon dressing. L’air de rien il y a pas mal de vêtement que je mets plus ou qui ne sont plus à ma taille. Ça fait du bien un tel ménage de printemps, mais le souci maintenant, c’est que ma penderie semble terriblement vide. Enfin pour moi ça semble vide, mais pour une fille de la classe moyenne, ça doit paraitre trop grand. Bon je suis pas non plus l’une de ses divas qui a un vêtement pour chaque jour de l’année, mais j’avoue que j’aime bien éviter de porter la même chose sur plusieurs jours. Et puis j’aime les vêtements, ils font tellement des trucs magnifiques en boutiques que des fois je ne peux absolument pas résister et j’achète plus que raison. Mais même dans ces moments de frénésies acheteuses je me débrouille pour mettre au moins une fois un vêtement que j’ai acheté.

Je mis tous les vêtements dont je me débarrassais dans des cartons, je sais que dans deux ou trois semaines il va y avoir une collecte de vêtements pour les pauvres. J’apporterais ça là-bas. Je ne supporterais pas donner mes vêtements à mes amies. J’ai horreur de voir quelqu’un que je connais porter la même chose que moi. C’est peut-être ridicule comme sentiment, mais c’est comme ça. Et la plupart de mes amies n’ont pas besoin que je leur offre des vêtements car elles en ont bien assez. Je regardai les cartons maintenant enfermé par du ruban adhésif. Oh non, j’ai pas envie que des cartons tout laids trainent dans ma chambre.

Je pris un premier carton sortit de ma chambre et entama la descente des escaliers. Il ne restait plus que quelques marches quand je me mélangeai les pieds et je perdis l’équilibre. Ava nt que je puisse tenter quoique ce soit pour me rattraper, Graves mon surveillant fut plus rapide et nous rattrapa (moi et le carton). Il soupira devant ma maladresse et me pris le carton des mains en me disant où il devait le mettre. Je repris mon carton en disant que je pouvais me débrouiller toute seule et je descendis les dernières marches avant d’aller mettre le carton dans la cave. Cette fois-ci je fis bien attention dans les escaliers. Quand je reviens dans le hall, Graves était là à me regarder. Il était toujours un peu trop serviable pour quelqu’un qui doit juste me surveiller. J’ai la terrible impression qu’une nounou veille sur moi et j’en ai pas besoin !

Au fond je ne savais rien de ce vampire. Il est toujours d’un calme irréprochable, et ne parle jamais de lui, il se soucie que de moi. Il va falloir que je déride un peu s’il doit encore rester là pour longtemps. Je finis par accepter son aide pour le reste des cartons et quand j'eus finit. J’annonçai que je vais aller au centre commercial. Comme ce centre est grand je pris mon portable si Graves avait besoin de me retrouver dedans. Il me salua, puis je sortis de la maison.

J’allai comme je l’avais dit au centre commercial. Il y avait peu de monde, en même temps il est encore tôt. J’évite de sortir le midi et l’après-midi à cause du soleil, je suis bien trop fragile à notre étoile. Je me dirigeai tout suite vers mon magasin préféré, je suis sûr que là-bas je vais trouver pas mal de truc, et ensuite je ferais le reste. Je vis plusieurs trucs que je pris, puis un magnifique tailleur de couleur grenat me tapa dans l’œil. Je posai mes vêtements à côté et le pris dans mes mains. Oh oui il est magnifique, mais soudain je vis son frère jumeau de couleur bleu-vert. Oh lui aussi est magnifique ! Je le pris dans mes mains aussi et regardai alternativement les deux vêtements. Ils sont tellement beaux tous les deux !! Mais impossible de prendre, les deux car ça sert à rien d’avoir le même vêtement….

Je pensais faire un « As tam gram » quand quelqu’un me dit à l’oreille de prendre le grenat. Je portai mon attention sur le tailleur annoncé. Après tout c’est lui que j’ai préféré en premier. C’est décidé. Je posai violemment l’autre vêtement et me détournai de lui pour ne pas avoir de regret.

Je vis celui qui m’avais conseillé. Il s’agit d’un humain, d’à peu près mon âge je dirais avec des cheveux couleur ténèbres. Je lui souris :

_Je vous remercie. C’était vraiment un choix cornélien.

Il va d’ailleurs vite falloir que je m’éloigne de celui que j’ai reposé pour ne pas être retentée. Je regardai le jeune homme devant moi. C’est bien la première fois qu’un garçon me donne un conseil shopping.

_Juste une question. Pourquoi vous préférez le grenat ?

Peut-être une histoire de colorimétrie avec mes cheveux, mes yeux ou mon teint.


(c)Fiche: Mila Felts; gifs: tumblr  
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 04/06/2013
▬ Messages : 50
▬ Humeur : J'aiiiime les vacances. ♥


Dim 9 Juin - 22:36

Lorsqu'elle me remercia, je ne pu m'empêcher d'esquisser un sourire. De manière générale, je ne me suis jamais considéré comme une personne particulièrement altruiste. Mais aider et faire plaisir à mon entourage comme à de parfaits inconnus m'avait toujours plu. Gamin déjà, mes parents s'étonnaient de ma gentillesse un peu trop excessive, lorsque la maîtresse d'école leur expliquait que "le petit Morgan insistait pour se faire punir à la place de son camarade". Bah. Un peu de bonté n'a jamais tué personne. Je crois.
Alors que je regardais la demoiselle reposer le second tailleur, cette dernière me toisa un instant, avant de me demander pourquoi je préférais le premier. Sans même réfléchir, la réponse sembla sortir d'elle-même.
-Les yeux.
Ma main droite se leva doucement vers son visage, les doigts légèrement refermés, mis à part l'index, désignant le regard de cette fille.
Puis, abaissant la main, un léger sourire aux lèvres;
-Vos yeux sont très clairs, et je me disais que le grenat donnerait un joli effet.. Enfin..
Mon regard se détourna un instant, je cherchais mes mots. Un peu déboussolé, peut-être, par ces yeux, justement. Tellement bleus.
-Désolée, reprit-je, je ne m'exprime pas très bien.
Un léger rire nerveux me prit, et je me décidai à fixer à nouveau les vêtements accrochés à côté de nous.
-Et puis, le grenat est une très belle couleur.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 26/05/2013
▬ Messages : 59
▬ Age : 24


Mar 11 Juin - 17:34




Hurts Like Heaven ~ Morgan





Il répondit « les yeux » juste quelques secondes après avoir posée ma question. Ça c’est du rapide, ça doit vraiment venir du cœur. Il ajouta à la parole le geste en désignant de son index mon regard, puis relaissa tomber sa main avant d’ajouter avec un sourire qu’avec des yeux clairs comme les miens, le grenat donnera un bel effet. C’est vrai que le grenat peut faire ressortir mes yeux, alors que l’autre couleur se serait plutôt accordée à mes yeux sans apporter de plus. Je vis mon interlocuteur tournait du regard avant de s’excuser car d’après lui il s’exprime mal. Puis un petit rire s’échappa de ses lèvres puis je vis fixer des vêtements quand il déclara que le grenat était une belle couleur.

J’analysai son comportement. Je le déstabilisais pour je ne sais quelle raison. Je dis :

_Ne vous en faites pas, vous parlez correctement.

Je pris les vêtements que j’avais déposé à la hâte en apercevant les deux hauts de tout à l’heure et déclara :

_Je vais aller essayer tout ça, si vous êtes encore là quand j’ai fini, je pourrais peut-être vous aider en retour car je suppose que vous êtes là pour la même raison que moi.

Je souris avant de partir essayer tout ce tas de vêtements que je transportais. Quand j’essayai le couleur grenat, je fus très satisfaite du résultat. Ce garçon avait raison, ça faisait très bien sortir la couleur de mes yeux. Après avoir tout essayé et m’être recoiffée (et oui j’ai prévu ma brosse dans mon sac) je sortis de la cabine, déposai les vêtements qui ne me plaisait pas une fois sur moi et alla donnait à la caissière les vêtements que je vais acheter. Elle me les garde le temps que je finis mon tour du magasin, car bon après le haut grenat je me suis arrêtée, mais ça tombe il y a d’autres sympathiques que j’ai loupé.

Je parcourrai des yeux le magasin pour voir si le garçon est toujours là et si éventuellement, il a besoin de conseils à son tour.


(c)Fiche: Mila Felts; gifs: tumblr  
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 04/06/2013
▬ Messages : 50
▬ Humeur : J'aiiiime les vacances. ♥


Mar 11 Juin - 20:21

Elle m'assura que je m'exprimais normalement, à mon grand soulagement. Sur la liste des choses que je déteste, le fait d'être incompris est placé entre les tomates et les grèves de métro. Enfin.. Finalement, la fille me proposa de m'aider à son tour à choisir des fringues, une fois qu'elle aurait terminé d'essayer chacun des vêtements qu'elle achèterai.
-Avec plaisir, répondis-je dans un sourire.
Après quoi elle disparut dans une des cabines de la boutique.
De nouveau seul, je pris l'initiative de trouver quelques vêtements, simples, dont je serai sûr de mes choix. Quelques jeans, plusieurs tee-shirts, en passant par toutes les couleurs. Véronèse, bleu canard, pastel, aubergine, blanc crème, grenadine, céruléen, noisette, cachou, ocre, mandarine.. Une bonne gamme de teintes, toutes plus sympas les unes que les autres. Au bout d'une dizaine de minutes, j'avais compilé deux tas de vêtements; ceux que j'achetais à coup sûr, et ceux qui nécessiteraient de l'avis de la celle que je venais de rencontrer. Peu de temps après, elle sortit justement de ses essayages, se dirigeant vers la caisse pour y déposer momentanément ses affaires, puis elle jeta un coup d'oeil à l'ensemble du magasin, avant de tomber sur moi. Je lui adressai un sourire poli, puis m'avançai vers elle, plusieurs fringues entassées sur chaque bras.
-Le bleu-nuit ou le marron ? lui demandai-je en désignant les deux blazers sur mes bras, accompagnant le geste d'un coup d'oeil qui se voulait hésitant.
Puis, alors que je fixai avec attention chaque blazer, une pensée me percuta l'esprit; son nom. Je ne connaissais même pas le nom de cette fille.
-Excuse-moi de te le demander comme ça, mais.. c'est quoi ton nom ?
On ne pouvait pas faire moins classe. Sur le coup, j'espérais juste que la façon dont ça avait été dit n'était pas trop brutale, beauf.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 05/06/2013
▬ Messages : 2


Mer 12 Juin - 9:03

Les humains sont si idiots ... comment peuvent-ils être encore en place dans ce monde. S'il y a bien une espèce dont j'exterminerai les contours c'est l'espèce humaine. Trop peureux, trop faibles pour agir et bien trop classe pour vivre.

Je décide cependant de lui donner un petit aperçu de mon pouvoir, en m'amusant bien étendu car il est évident que je suis obligé d'intervenir.

Ainsi, sans qu'Alice puisse me découvrir, je contourne le corps frêle de cet humain en une glaciale brume pour finalement lui dire dans le creux de l'oreille :

" Alice "

D'une voix si fine et si prompte qu'il prendra certainement peur. Ne doutez pas de mes pouvoirs chers lecteurs, vous seriez étonné de la facilité à laquelle je peux m'en servir. Sans rester en place, je pars vers d'autres âmes à tourmenter ...
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 04/06/2013
▬ Messages : 50
▬ Humeur : J'aiiiime les vacances. ♥


Ven 14 Juin - 22:20

Paralysé. Un souffle glacial sembla s'engouffrer dans l'intégralité de mon corps, me pétrifiant de terreur, lorsque cette voix, cette voix effrayante, crissa dans mon oreille, faisant hérisser chaque cheveu, chaque poil de mon corps. Si je n'avais pas été tétanisé de cette manière, je me serais mis à trembler comme une feuille. Mais la peur m'empêcha d'exercer le moindre geste. J'étais là, le regard fixé sur le sol, les muscles endoloris sans trop de raisons. Immobile, terrorisé,  les dents serrées, le visage tout entier crispé, comme perdu, sans savoir quand ce sentiment fulgurant s'en irait. 
Et puis tout disparut. La voix, la douleur, la peur. C'était partit. Je n'avais aucune foutue idée de ce que c'était. Et juste, simplement, je ne voulais pas savoir. Je ne voulais plus jamais revivre ça. Au grand jamais.
Quelques instants encore, je me sentais comme sonné. La voix résonna un instant dans ma tête, si bien qu'il me fallut un temps avant de me rendre compte que j'étais totalement fixe et sans contact avec ce qui m'entourait. Je me remis à entendre la musique d'ambiance du magasin, les discussions des dames d'à côté, les claquements des cintres entre eux. 
"Alice", "Alice".. la voix se répétait en boucle comme un vieux cd rayé dans ma tête. C'était particulièrement désagréable, car avec la voix, toute la tripotée de ressentis liés à ce qui venait de m'arriver suivaient. 
Lorsque je tentai d'ouvrir la bouche, elle me sembla totalement engourdie. Ma voix se brisa une ou deux fois, si bien que je fus obligé de m'y prendre à plusieurs reprises pour pouvoir dire, de manière convenablement audible;
-Hem.. Désolé, j'étais dans la lune.. Tu m'as parlé ?
Un fou. J'allais juste passer pour un fou. 
Mais après tout, pour entendre une voix qui m'avait fait un tel effet de frayeur, je devais déjà être sérieusement atteint.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 26/05/2013
▬ Messages : 59
▬ Age : 24


Lun 17 Juin - 20:28

Quand j’aperçus le garçon il s’avança vers moi avec un sourire et des vêtements pleins les mains. Puis il me demanda si je préférais le blazer bleu-nuit ou le marron qu’il me montrait. J’hésitai un moment avant de choisir et le temps que je me décide il me demanda mon nom. Je souris et lui dis :

_Le bleu-nuit vous ira mieux je pense. Je m’appelle Alice et vous ?

Il ne me répondit pas, j’avais même l’impression de l’avoir totalement perdu. Je fronçai les sourcils en disant :

_Allo ?

Je le revis « redescendre sur terre » en s’excusant et en me demandant si je lui avais parlé. Oula… Il a de graves problèmes d’attention.
À moins qu’il a vu quelque chose au loin derrière moi qui l’a distrait, mais bon je ne préfère pas me retourner maintenant qu’il me regarde. Je souris et recommençai :

_Je disais que le bleu- nuit vous ira bien et que je m’appelle Alice et vous ?

Je le regardai un moment dans les yeux en réfléchissant encore à ce qu’il s’était passé. Puis je regarda les vêtements.

_Vous me laissez regarder ceux-ci ?

Certain vêtements étaient très beaux, mais ne s’accordait pas ensemble, je retirai du lot des habits qui ne lui iront pas.

_Si vous permettez, je vous déconseille ceux là et je vais aller en chercher d’autres qui iront bien avec le reste.

Je regardai la taille sur un haut et un bas puis je partis entre les rayons en quête d’habits. Je dénichai quelques trucs, puis les apportai au jeune homme. Je montrai les vêtements encore sur les cintres.

_Je pense que ceux-ci seront parfaits ! Vous voulez les essayer pour voir comment ça rend sur vous ?

J’aime bien faire du shopping avec quelqu’un. Bon d’habitude se sont des filles, mais bon fille ou garçon je m’y connais assez bien en conseils mode.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

▬ Inscription : 04/06/2013
▬ Messages : 50
▬ Humeur : J'aiiiime les vacances. ♥


Dim 30 Juin - 21:23

-Ah, oui.. désolé. J'ai eu un petit malaise.. Rien de grave. Pardon de ne pas te..
Je m'arrêtai en pleine phrase, toussotant, pour reprendre aussitôt;
-..de ne pas vous avoir entendu.
Question de politesse. Nous devions sensiblement avoir le même âge, mais elle me vouvoyait. Je me devais, entre autre, de faire de même. J'étais peut-être aux limites de la folie, mais j'avais un minimum de savoir-vivre, et de.. respect ? Oui, voilà, du respect.
A l'écoute, cette fois-ci, de sa réponse, je posai les yeux sur le blazer bleu-nuit. Celui que je préférais des deux, à vrai dire. Abandonner le marron ne m'attristait pas le moins du monde.
-Le bleu nuit, d'accord.
Puis vint l'annonce de son nom.
"Alice".
Alice ? Alice, comme ce que cette voix effrayante venait de me glisser à l'oreille ? "Alice". Oui, la même. Mais en nettement moins terrifiant. Oublions ça.

Restant silencieux et attentif aux remarques de la demoiselle qui triait avec prudence mes vêtements, j'hochai parfois la tête, souriant de temps à autre. Alice avait de très bons goûts vestimentaires, et elle mariait les couleurs à merveille. L'achat compulsif de fringues devait faire partie intégrante de ses activités préférées.
Bientôt, Alice me proposa d'essayer mes affaires, ainsi que celles qu'elle venait de m'apporter. Les bras chargés de vêtements en tout genre, je m'avançai jusqu'aux cabines d'essayage, et m'y engouffrai, sifflotant presque. Je ne pensais plus à l'événement de quelques minutes plus tôt. J'essayais de l'oublier. J'avais un paquet de fringues à essayer, de quoi me changer les idées, et pour un bon petit moment. Si bien qu'au bout d'une trentaine de secondes, je sortais déjà de la cabine avec un premier ensemble. Les minutes défilèrent, et les vêtements aussi. Chaque fois que je sortais de la cabine, je demandais, avec ou sans la voix, l'avis d'Alice. Si elle le demandait, je traçais un tour sur moi même, je faisais quelques pas. Et tester chaque tenue devint un jeu d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Hurts Like Heaven ~ Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Jasper & Alice Forever
» Stairway to Heaven
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« OXFORD UNIVERSITY » :: Oxford city :: Westgate Shopping Centre-